vendredi 21 janvier 2011

Yû Yû Hakusho : white-box Super Battle part 5



Ouvrir une white-box de ses propres mains, c'est toujours un grand moment d'émotion dont il faut savourer chaque instant. D'autant plus quand on est fan de la série en question, et que les cartes sont magnifiques. Et à ce niveau, la part 5 des Super Battle Yû Yû Hakusho fait très fort.


Ceux qui me suivent depuis longtemps savent qu'il s'agit de la 2ème white-box Yû Yû Hakusho que j'ouvre, après celle de la part 1 (toujours Super Battle) il a quelques mois. Mais à la différence de celle-ci, et comme la Street Fighter Zero que j'ai disséquée il y a quelques jours, il s'agit cette fois d'une white-box Carddass100, soit (je me répète) non pas 200 cartes individuelles dans la boîte mais 40 sets de 5 cartes vendus 100 yens l'unité en vending-machine. Sur la box, on retrouve bien sûr le seal of quality du Studio Pierrot, producteur de l'anime, dont nom et logo à l'effigie d'un clown sont inspirés du personnage de la commedia dell'arte. Cette part 5 est la dernière de la collection, éditée en 1994 (probablement au cours du 2ème semestre de l'année) par Bandai via Banpresto. Sa composition est la plus classique des Super Battle : 44 cartes réparties en 38 regs et 6 prismes dont 2 prismes simples, 2 double-prismes et 2 hidden-prismes.

Ci-dessus, les 40 sets au complet. Notez les multiples logos Carddass sur la bande en plastique,
qui ne figuraient pas sur celles des Carddass Street Fighter Zero.

Bilan : après la white-box Street Fighter Zero et ses 5 regsets, nous retombons dans ce manque d'homogénéité qui semble caractériser les Super Battle (au moins Dragon Ball et Yû Yû Hakusho). La white-box part 1 m'avait donné seulement 2 regsets de 38 cartes (à cause de la 22 uniquement en 2 exemplaires), celle-ci m'en donnera au total 3. + 2 quasi-regset (34 et 30 cartes) + une poignée 4-5 regs en quelques exemplaires.


Au niveau des prismes par contre, grosse surprise puisqu'il y en avait une de plus que le standard white-box, soit 11 en tout. Malheureusement, la hidden-prisme de Kurama est sortie 3 fois, m'empêchant ainsi d'avoir celle de Yusuke en double pour un full² comme j'aime le dire. Mais bon, je m'estime quand même heureux que dans le lot, la prisme simple de Sensui ne soit pas ressortie une seconde fois. Au final, le prismset complet + 3 dessous sur 4, qui réservent une grosse surprise, comme vous le verrez dans l'article de mon ami boblponge.

Une dernière chose pour terminer : autant dans mon affection pour les 2 oeuvres, je préfère Dragon Ball à Yû Yû Hakusho, autant cette part 5 est à mes yeux la plus belle des parts Super Battle existantes, toute série confondue. Je dis ça principalement à cause de son superbe cadre rouge écarlate, et des regs qui justes magnifiques. Pas de screenshots, pas de montages moisis, ici on a quasiment tout le temps des illustrations originales concluant de bien belle manière les Super Battle Yû Yû Hakusho. Bref, on peut dire qu'il s'agit de ma part de vie Super Battle. Ne reste plus qu'à trouver regset part 2 et fullsets part 3 et 4.

3 commentaires:

Tarak a dit…

Yop Lolo,

Je trouve ton blog de plus en plus intéressant depuis que tu t'es lancer dans le hors DB !
Cela change un peu, tes photos sont sublimes, ton nouveau logo perso en jette !

Franchement continue a nous faire rêver !

ssk a dit…

T'inquiète pas pour ça Tarak, merci ^^

Crows a dit…

Whaou
J'avoue ne pas connaitre YuYu, mais franchement de voir de si belles cartes ça donne envie de posséder un set dans ces classeurs